AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 La phrase continue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Sam 7 Aoû 2010 - 9:02

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail

Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Sam 7 Aoû 2010 - 9:02

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Sam 7 Aoû 2010 - 9:25

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Sam 7 Aoû 2010 - 20:05

Tu as mal fait car "dont acte" est une expression qui veut dire "tenez le pour dit" :

http://fr.wiktionary.org/wiki/dont_acte
Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Sam 7 Aoû 2010 - 20:12

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte il

Merci pour la précision car je ne savais pas quoi mettre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 3:16

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche
Revenir en haut Aller en bas
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 7:19

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
Censeur


Nombre de messages : 2026
Age : 22
Localisation : LYON ( et je ne suis pas Belge)
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 7:29


--------------------------------------------------------------------------------

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 7:57

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux
Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 8:07

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 9:06

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celtiktom
Censeur


Nombre de messages : 3260
Age : 21
Localisation : partout où ça emmerde les autres,grâce à EurocardMastercard
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 9:45

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit ou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 9:56

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit ou aussi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 10:16

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 10:28

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 10:38

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:10

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des

Revenir en haut Aller en bas
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:12

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:14

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas
Revenir en haut Aller en bas
Baron Von Limpzen
Censeur


Nombre de messages : 3216
Age : 22
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:30

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:52

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Dim 8 Aoû 2010 - 11:58

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 18:09

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar
Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 21:42

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
Censeur


Nombre de messages : 2026
Age : 22
Localisation : LYON ( et je ne suis pas Belge)
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 21:44

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur


Nombre de messages : 3452
Age : 23
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 22:00

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient dans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Othm@n
Consul


Nombre de messages : 982
Age : 21
Localisation : Là bas
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 22:21

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient dans ton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
Censeur


Nombre de messages : 2026
Age : 22
Localisation : LYON ( et je ne suis pas Belge)
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 22:23

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient dans ton yacht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Othm@n
Consul


Nombre de messages : 982
Age : 21
Localisation : Là bas
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Lun 9 Aoû 2010 - 22:45

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient dans ton yacht plein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedhr
Prêteur


Nombre de messages : 727
Age : 22
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: La phrase continue   Mer 11 Aoû 2010 - 3:30

Il était une fois dans une maison pleine de pingouins shootés vraisemblablement mais peut-être bourré, une vache folle voulant du chocolat en poudre radioactif de marque Malgache ou cote d'or, ou bien c'était du Temud'hum Khan périmé en conserve. Mais Pikachu mangea Sacha, qui fumait du marbre accompagné de Bob Marley en slip galiléen, et quand Michael Jackson jaugea,qu'il préleva trop d'enfant oxydés qui chantait:"O Permanganate",à chi**". C'était un petit singe Inuit moche junkie comme une mouche péruvienne qui honorait Michael Jackson. Les pingouins étaient Jackloupéens et trimballaient derrière eux des pipettes roses et brunes graduées. Seulement Arkhantos attrapa un sombre poème de Ior El Le Gueux, qui trainait Marcus. Revenons-en ,étant bourré au Dahlia Lama ,dénommé Marcus. Puis dans 900000000 ans ,2012 sera le retour de notre dieu, UDun le Tout Petit. La phrase Folle folle qui continue incessamment ne veut rien savoir car sa loutre stakhanoviste dévore trop de Dalaï-Lama assaisonnés à l'huile d'olive Hu Jintao première pression à froid à 40° assaisonné de Wissemaster (On te pardonne, comme ça on saura quels sont les passages qui sont de toi ^^) grillé à l'orientale. Je me voie faisant chi** avec un Quendri poilu du dos qui n'avait jamais navigué. Un oliphant fumant de l'herbe Fushia comme anesthésiant de premier prix Malgache interdit. Maurice, qui fait des manchots le lumpenproletariat, naviguait bêtement et couinait sur l'ail dont acte. Il touche un bateau libidineux très petit où aussi se promenait l'Empereur des Paysans incas, et Nicolas Bruni Babar. Ils gambadaient dans ton yacht plein d'esclaves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La phrase continue   Aujourd'hui à 4:59

Revenir en haut Aller en bas
 
La phrase continue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 29 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Phrase Perso
» Guide Breto phrase mal tournée
» De quel jeu est issu cette phrase/ce dialogue ?
» [Livre]Quelle est votre phrase préférée du roman ?
» phrase de ouf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L’Agora :: Le Colisée-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | Stratégie