AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 la Révolution et la marine francaise

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 18:50

Il est de bon ton de dire que la révolution a totalement ruiné la marine Royale.

Il faut savoir que le seul adversaire crédible de la marine française est alors la Royal Navy. Certes, les neerlandais ont des restess de leur grande époque (la flotte neerlandaise est la seule, il me semble, à avoir écrasé la flotte britannique dans deux guerres de suites se suivant à moins de 10 ans, mais c'était au XVIIe siecle) mais sont encore sous le coup de leur terrible défaite de 1784 contre la marine britannique. La marine espagnole n'est pas à négliger mais a échoué lors des grands affrontements contre les Anglais durant la Révolution américaine. La marine russe est encore en développement, et la marine danoise reste assez petite bien que performante. La marine ottomane est quand à elle largement obsolete.

A l'inverse, la marine française est parvenu à bloquer les navires anglais partant vers le continent américain dans les années 1780, elle a victorieusement affronté la RN dans les Indes orientales, et a mis en échec la flotte britannique dans la manche et en Europe, sans jamais la vaincre toutefois. On note malgré tout une campagne perdue mais sans vrai désastre aux Antilles (celui-ci étant évité de peu).

Or en 1790, la marine royale aligne 280 navires dont environ 80 vaisseaux de ligne, le reste étant essentiellement composé de frégates ou petits navires (69 frégates, le total de grands navires est donc de 150 environ). Cela reste nettement inférieure à la marine britannique et ses 380 navires.

Constatons que la marine conserve le même tonnage en 1793 sous la Révolution. La République a ainsi une marine tout-a-fait acceptable et lance ses propres vaisseaux, certes de moins bonne qualité. Ou alors est le tort ?

On considere largement que l'expulsion des officiers nobles a compté, le corps des officiers passant de 1200 a 300 en un an. D'autre part, les marins royaux laissent leurs places à des conscrits peu entrainés à l'art naval.

Peut-on pour autant considerer que la Révolution a ruiné notre marine ?

Il est vrai que la décennie qui suit a été marquée par une série de victoires britanniques lors des gros affrontements, mais en parallèle, les Français ont remporté des succes dans la "guerre des frégates" entre navires plus petits et indépendants (succès d'ailleurs assez nombreux). La RN etait un ennemi formidable, qui au cours des années 1790 a quand même également battu les flottes danoise, neerlandaise et espagnole
. La marine royale de 1790 elle-même était-elle deja apte à vaincre la RN ? Est-ce que plutot que de couler la flotte royale (e qui n'est pas le cas), la Révolution n'aurait-elle pas été une rupture à son développement (en 1789, la marine n'estp as encore à son plein potentiel).
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 19:46

En fait l'année la plus désastreuse pour la Royale fut 1792, puis 1793. La marine a un fonctionnement plus complexe que l'armée de terre dans le sens ou elle a besion de davantage d'entrainnement; or: aucune sortie d'exercice entre 1789 et 1816! Cela du à la révolution puis au désastre d'Aboukir. Donc la révolution a gravement nuit à la marine. De plus elle a intérompu la construction de nouveaux batiments. Mais comme tu la dit la stupidité supreme fut de licencier nos amiraux tel du Chaffault, Lamotte-Piquet et Latouche-Tréville (seul amiral à ne jamais avoir perdu une bataille.
Le renvoi ou la désertion des marins fut le coup dur dont la marine ne pouvait se relever et a entrainé Trafalgar et Aboukir.
Quel dommage quant en 1788 la marine francaise était considérée comme la plus puissante meme par les britaniques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 19:54

Oui, il y a le niveau de formation, mais même au niveau de l'ancien régime des carences avaient été constatées: d'abord, les cannoniers français visaient beaucoup trop pour dématés afin de rendre les navires ennemis inaptes à la manoeuvre. Cette technique est extrêmement difficile à mettre en place face aux cannoniers britanniques, surentrainés, qui envoyaient des volées hallucinantes de rapidité, et sur la coque ou le pont ennemi afin d'incendier le navire.

La réforme de Sartine sous Louis XVI a tenté de modifier cela. Mais les amiraux britanniques, peu préparés en 1780 , se sont montrés incapables de remporter les traditionnels combats de ligne. La bataille de Saintes marque alors un tournant : l'Amiral Rodney voit une brèche s'ouvrir dans la ligne française et sans doute par un heureux hasard, poussé par des vents "contraires", il a pénétré dans cette brèche et croyant au signal d'une attaque toute la flotte anglaise a suivi disloquant la flotte de Grasse.

A partir de ce moment là, les amiraux britanniques ne combattront plus en ligne mais en colonne cherchant à percer la ligne adverse afin de disloquer la flotte ennemi. Là est peut-être la cause des défaites de la Révolution plus que la Révolution elle-même: une sensible progression tactique des Anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:04

des "vents contraires" ca c'est de l'euphémisme!!! Il y avait un ouragan!!!
Le combat en ligne, la belle affaire, c'est l'amiral de Guichen qui la inventé vers 1760. Pourquoi ne l'a t-on pas reprit après, tout simplement parce qu'on n'avait plus les marins qu'on possédait en 1788. Et donc oui, j'accuse bien la révolution d'avoir détruit notre flotte de ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:08

Sauf que le combat en ligne était certainement une manoeuvre peu appropriée face aux nouvelles tactiques anglaises, utilisées notamment par Nelson et Duncan, alors que le plus conservateur Howe, plus adepte de la vieille ligne, a eut beaucoup moins de réussite.

Je laisse le cas d'Aboukir à part tant la manoeuvre de Nelson était audacieuse, et notre amiral Brueys n'a absolument pas démérité.

enfin notons quand même quelques succès dans la guerre des frégates, ne l'oublions pas. Cela a créé un courant chez les théoriciens navals français tendant à privilégier une flotte "souple" composée de beaucoup de petits navires manoeuvrables, face à des ennemis alignant des flottes lourdes et monolithiques. Ce débat resurgit avant 1914.
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:19

Je n'oubli pas ce succes qui montre l'esprit d'innitiative de nos commandant de 5 et 6ème rangs.
La manoeuvre en ligne en fait est relativement efficace si bien terminée par l'action de l'arrière qui peut "enfermer la barre du T". Toutefois nos équipage étaient (comme les espagnols) pas suffisament entrainée pour tenter une autre manoeuvre (ils n'ot déja pas réussit celle là...).
Pour ce qui est d'Aboukir, il ne faut blamer que le général Bonaparte et le vice-amiral Villeneuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:27

A Aboukir, Brueys a c'est vrai commis la faute de laisser ses navires à l'ancre, mais c'est car il estimait ses navires trop mauvais pour combattre et ne croyait pas Nelson capable d'attaquer. Or Nelson a envoyé une escadre sur un flanc de la ligne francaise et a pénétré dans la rade sans même connaitre la profondeur pour passer entre la terre et la ligne francaise, la prenant entre é feux. Un de ses navires, le HMS Culloden s'est d'ailleurs échoué laissant une marque de la ou il ne fallait pas s'aventurer. Pour pas subir pareil sort et etre anéantie le reste de l'escadre Nelson a du rester très pret des navires francais.

De Brueys s'est alors reprit et a mener une offensive efficace mais il n'a pas été soutenu par le groupe Villeneuve qui s'est tenu à l'écart des combats. Le navire de Brueys s'est mit à bruler et lui-même a été touché aux deux jambes. Pourtant Brueys a faillit infliger des dommages conséquents à l'ennemi quand il fut tué par un canon et peu après l'orient, son navire, explosa.

Peut-o, vraiment lui en vouloir de n'avoir pas vu la manoeuvre de Nelson qui aurait pu mener à la perte de sa flotte si ses navires s'étaient échouer. D'ailleurs, l'habileté des cannoniers anglais a été décisive. Sans elle, a si courte distance des Français, la RN aurait subit des dommages conséquents.

Mais c'est typique : une nouvelle fois, les Anglais ne se contentent pas d'affronter l'ennemi en ligne et préfèrent tenter une manoeuvre brisant l'équilibre de la bataille.


Dernière édition par clems le Sam 25 Avr 2009 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:33

Brueys n'a fait l'erreur que de jeter l'ancre trop loin de la cote et d'avoir envoyer une grosse parti de son équipage à terre. En fait il soutait mettre ses navires à l'abri à Capoue, c'est Bonaparte qui a refusé avec les conséquences qui s'en suivirent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:36

Peu importe, la vraie question demeure: la flotte française de 1788 pouvait-elle vaincre la Royal navy en une campagne décisive de combats navals ? Elle demeurait en infériorité numérique et si ses navires étaient excellents, ils auraient difficilement pu compenser une infériorité de 100 navires (même si le différentiel se fait surtout sur les petits bateaux cotiers).
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:44

ET LA REPONCE EST .............. OUI !!!!!! cheers
non seulement cette diférence ce fait par des non-classés mais de plus nos officiers, équipages et navires étaient de qualité bien suppérieure aux britaniques. Le traité de Versailles de 1783 peut etre vu autant comme un renoncement sur les 13 coloni que sur les mers (du moins pour la médierranée et l'atlantique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:47

Renoncement sur les mers ne veut pas dire domination française. Inutile de dire que la homme fleet demeurait maitre chez elle, et dans toute la zone d'influence britannique.

La Royal navy demeurait suffisamment forte pour administrer quelques correctionnelles aux marines neerlandaises, espagnoles etc. La guerre d'indépendance américaine n'a guère entamé le potentiel naval britannique. Plus de navires ont été endommagés que perdus (coulés ou capturés). Ils ont ainsi pu ensuite être réparés.
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:50

Marine neerlandaise: depuis Ruyter....
Marine espagnole: pas fichu de gagner un combat depuis le XVIIème....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:52

Normal, elles n'ont quasiment affronté que la royal navy après le XVIIe, et comme je l'ai dis, elles ont perdu....
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   Sam 25 Avr 2009 - 20:59

Vu la différence technologique et la formation des officiers pas étonnant. Les 2 grandes marines après le XVIIème qui pouvait chaqu'une revendiquer le titre de marine la plus puissant restaient la France et le RU. Mais aucune des 2 ne pouvait prétendre a la domination pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la Révolution et la marine francaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
la Révolution et la marine francaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infanterie de Marine Française
» Space Marine RED SCORPION
» ma flotte space marine
» la révolution russe par ageod : revolution under siege
» Ma flotte Space Marine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit