AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 Le Yamato

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Yamato   Jeu 28 Jan 2010 - 17:52

La classe Yamato compte les deux plus gros cuirassés de l'histoire : la yamato et le musashi, pesant environ 72 000 tonnes à pleine charge. Ce sont aussi les plus grandsd navires de bataille de l'histoire si on enlève les porte-avions. Les deux navires étaient également assez rapide (27 noeuds).

La construction du Yamato a commencé en 1937, dans un but évident de guerre éventuelle contre les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne (ni la France, ni la Chine, ni les pays-bas n'ont alors de navires pouvant rivaliser avec ce monstre, à l'exception de deux unités françaises en construction, le Richelieu et le jean bart, qui auraient été fixées par l'Italie). Dans l'esprit des japonais, le maître des mer reste le cuirassé qui doit permettre d'obtenir une victoire navale décisive et anéantir le corps de bataille ennemi. Les Japonais restent fortement influencés par les écrits du théoricien naval américain Alfred Mahan. Ils considèrent de plus la guerre économique et sous-marine comme peu honorable.

Le site de construction fut extrêmement protégé, car le monstre ne devait pas être vu de n'importe qui. Ses plus gros canons : des pièces de 460 mm, les plus gros calibres jamais embarqués sur un navire de guerre, capables de tirer à 42 km. Il y avait 9 pièces de 460 mm, 12 pièces de 150 mm, 12 pièces de 130 mm, 24 pieces anti-aériennes. En 1944, on change la configuration : toujours 9 pièces de 460 mais plus que 6 150 mm, avec toutefois 24 pièces de 130 mm et 162 pièces anti-aériennes.

Il faut attendre décembre 1941 pour voir le Yamato entrer en service actif. L'amiral Yamamoto, chef de la flotte combinée, en fait son navire-amiral. Mais le navire ne put guère servir à Midway, la flotte ayant pour ordre le repli après la sévère défaite de la force aéronavale nipponne. Suite au repli, le sister ship Musashi devint le navire amiral de la flotte combinée, le Yamato passant le plus clair de son temps au port de Truk. Il faut attendre 1944 pour voir la navire (avec l'artillerie réorganisée) pour rejoindre la flotte mobile de l'amiral Ozawa aux philippines. Au cours des combats en mer des philippines, face à une flotte américaine ayant mobilisé 32 porte-avions, le Yamato n'eut guère l'occasion de combattre tandis que le Musashi, atteint de 17 torpilles et 19 bombes aériennes, coula. On note tout de même un bref engagement au large de Samar où le Yamato parvint à couler un porte-avion d'escorte, un destroyer et un escorteur (avec des tirs venus d'autres unités). Ce fut la seule fois de la guerre que le Yamato engagea la flotte ennemie.

En 1945, ce fut à Okinawa la dernière mission du Yamato : une véritable attaque suicide, destinée à percer le rideau formé par la flotte américaine, avant d'échouer le navire sur la plage pour s'en servir comme batterie fixe. Le Yamato et quelques escorteurs progressèrent à 22 noeuds. Mais le Yamato fut attaqué par 280 avions, avant de recevoir 3 ou 4 torpilles. Cette première attaque fut suivie d'un second assaut avec notamment 380 avions et 4 ou 5 nouvelles torpilles qui touchèrent le navire, le laissant dans une position desespérée et limitant sa vitesse à 18 noeuds. La troisieme attaque fut la dernière, le yamato fut touché par plusieurs bombes et 4 nouvelles torpilles. Le navire coula à ce moment. Le nombre total de torpilles et de bombes aériennes a été sujet à contreverse, mais une estimation plausible est celle de 8 bombes et 13 torpilles. sur 3332 marins, plus de 3000 périrent. Au moment, ou l'ordre est donné de quitter le navire, celui-ci a perdu sa station radar, la plupart des ses batteries anti-aériennes, et sa coque est perforée en plusieurs points. Malgré cela, les 7 à 9 premières torpilles n'ont pas suffit à couler le navire. Le tir décisif a semble-t-il été celui d'une bombe ayant fait exploser la réserve de munition, provoquant un incendie à bord.

Le Yamato et le musashi sont des symboles de la perte d'influence du navire de bataille classique. Extrêmement lourds, très puissamment armés et protégés, leur bilan fut pourtant médiocre : pris d'assaut par des sous-marins et des avions, les américains ne souhaitant guère engager de navires de ligne contre ces monstres, ils furent systématiquement attaqués à la torpille et à la bombe. Si ils furent relativement efficaces dans la lutte anti-aérienne, ils n'engagèrent que très rarement (une fois pour le yamato) la flotte ennemie, occasionnant des dommages peu importants (3 navires coulés par le Yamato-avec d'autres unités- dont un PA d'escorte, un destroyer et un escorteur).
















Dernière édition par clems le Jeu 28 Jan 2010 - 20:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Le Yamato   Jeu 28 Jan 2010 - 18:30

Superbe géant des mers, dommage qu'il n'ait pas été mieux employé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Yamato   Jeu 28 Jan 2010 - 18:42

Le Yamato était le plus puissant navire de ligne de la guerre. Même ses propres obus de 460 mm ne pouvaient pas percer le blindage frontal de ses tourelles lourdes (par contre ses tourelles aériennes ont été devastées par les bombes américaines) ! Le fait que son bilan ait été médiocre en dit long sur l'impuissance des cuirassés. Pour donner une idée de la puissance du yamato, ses obus pesaient 2 fois plus lourds que ceux du Bismarck. Un tir du yamato sur le bismarck aurait fait environ 2,7 fois plus de dommages qu'un tir du Bismarck sur le Yamato. En revanche, le système de contrôle de tir était plus ancien, rendant le yamato un peu moins précis (néanmoins le nombre supérieur de canons à bord aurait pu compenser cela). De plus, le yamato n'était pas de conception parfaite au niveau de l'intérieur (couloirs trop étroits par exemple) ce qui rend difficile les mouvements à bord, et tout ce que cela implique (par exemple la maitrise d'un incendie). Autre motif de comparaison : les canons japonais pouvaient avoir une inclinaison de 45 dégrés, contre 30 maximum pour les allemands, ce qui explique en partie la portée supérieure du yamato.

Le yamato et le musashi étaient conçus pour engager à eux-seuls une escadre entière de cuirassés ennemis. Selon moi , les seuls navires qui auraient pu rivaliser dans un combat entre cuirassés étaient les cuirassés de la classe américaine Iowa, beaucoup moins lourds (58 000 t) mais plus rapides (33 noeuds max contre 27) avec une cadence de tir assez supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Yamato   Jeu 28 Jan 2010 - 20:02



Notons tout de même que la classe de cuirassé plus emblématique de l'engagement nippon dans la guerre fut la classe Nagato (43 000 t) qui comptait parmi elle le navire amiral de Yamamoto lors de l'attaque de Pearl Harbor, et la classe Kongo (37 000 t), plus vieille (années 1910).
Revenir en haut Aller en bas
Luis Daoiz
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 24
Localisation : En compagnie de la femme de Wellan.
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Le Yamato   Ven 29 Jan 2010 - 6:35

Super , précis, détaillé.... que demander de plus ?

c'est ou le vote pour plébisciter l'article ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Le Yamato   Ven 29 Jan 2010 - 9:42

On devrait peut etre faire un livre tiré de tout nos post concernant l'évolution des marines de 1900 à 1950(je prend la France Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3452
Age : 24
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Yamato   Ven 29 Jan 2010 - 19:51

J'aime bien l'article sur le Yamato !

Une question, y a un rapport avec les général Yamamoto ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luis Daoiz
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 24
Localisation : En compagnie de la femme de Wellan.
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Le Yamato   Ven 29 Jan 2010 - 20:46

yamamoto étais amiral , pas général je crois...
Et clems a dit que le yamamoto avais été un temps son navire amiral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Yamato   Ven 29 Jan 2010 - 21:42

Marcus a écrit:
J'aime bien l'article sur le Yamato !

Une question, y a un rapport avec les général Yamamoto ?

Le Yamato a été le naivre amiral de Yamamoto. Sinon, au niveau du nom, rien à voir. "Yamato" désigne:
-le nom de la dynastie impériale japonaise
-le nom du peuple japonais (enfin de l'ethnie majoritaire à 98 %)
-le nom d'une période de l'histoire japonaise qui correspond à la formation de l'Etat japonais dans l'antiquité.
Revenir en haut Aller en bas
Baron Von Limpzen
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3216
Age : 23
Localisation : Dans mon lit ... ! X)
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le Yamato   Sam 30 Jan 2010 - 20:51

Question : Clems, tu nous exposes ca avec ta culture générale, avec pas mal de source, avec des bouquins ... Et pourquoi tu t'intéresses à ces sujets, parce ils sont complétement différents d'un à l'autre : parce que tu as vus un article sur un magazine, une référence à cela quelque part ... ?
En tout cas ta culture et ta recherche de culture m'impressionne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3452
Age : 24
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Yamato   Sam 30 Jan 2010 - 20:56

je réponds pour ma part: j'ai des connaissances sur toute la seconde guerre mondiale et pour l'article sur le tirpitz, j'ai du regarder pour les détails internet. Je tire mes renseignements de bouquins à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Le Yamato   Dim 31 Jan 2010 - 16:41

Pour le mot Yamato, je parie que ca vient du livre Reischauer Wink au fait je l'ai finit.
A tous si vous voulez un excellant livre sur les marine de 1939 à 1945 achettez celui de Preston (je ne sais plus si on peut encore le trouver mais il est vraiment parfait)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Yamato   Dim 31 Jan 2010 - 22:23

Pour "yamato", cela fait partie des éléméents fondamentaux que l'on doit connaitre lorsque l'on s'intéresse au Japon. Mais si tu veux, dans le topic sur les crimes allemands, j'ai utilisé les infos du livre pour mon passage sur le nationalisme japonais des années 30.
Revenir en haut Aller en bas
Sid Marcus
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3452
Age : 24
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Le Yamato   Jeu 11 Mar 2010 - 19:35

Comment a fini le Misushi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Yamato   Sam 13 Mar 2010 - 17:54

Coulé aux Philippines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Yamato   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Yamato
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit