AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 La classe Dunkerque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 18:12

La classe Dunkerque a été réalisée dans la période de l’entre deux guerre et armé en 1937. Elle est une classe particulière ; en effet, au moment de son lancement le Dunkerque et son sister-ship le Strasbourg ont reçus la dénomination « cuirassé », tandis qu’ils sont aujourd’hui présenté comme des croiseurs de bataille. Qu’en est t-il vraiment ? Tout d’abord quelques chiffres et nécessaires comparaisons: 214 mètres soit la longueur du croiseur lourd allemand de la même période Prinz Eugen, pour un poids de 27000 à 31000 tonnes contre 18000t pour le Prinz Eugen (classe Admiral Hipper) et 45000t pour le Richelieu (mon prochain sujet).
On peut dès à présent remarquer qu’il est plus lourd qu’un croiseur lourd mais qu’il parait un peu léger pour un cuirassé moderne.
Ses performances : il fille à 31 nœuds soit 1à 2 kt de moins que le Prinz Eugen ou le Richelieu, sa puissance moteur ne lui permet donc pas de figurer parmi les croiseurs de bataille et est à mon sens son plus grand défaut, sans quoi il serait parfait pour les raison qui vont suivre.
Son artillerie est d’un calibre pour le moins peu orthodoxe : 8x330mm, ce choix de calibre est imposé par le traité de Washington de 1922 qui limitait le calibre des cannons navals (drôle d’idée de respecter des traités de limitation d’armement à la veille d’une guerre mais bon, quand on confit les armées à des diplomates…). Son armement secondaire est tout aussi spécial car il arbore des cannons de 16x130mm répartit en V au à la poupe pour l’essentiel tandis que les deux tourelles quadruple de 330 se situent à la proue. Cette répartition de l’armement « tout avant » n’est pas sans rappeler la classe britannique Nelson (38000t pour 23kt, ce qui en fait plus une canonnière extra-lourde qu’un vaisseau de combat) ; comme celle des croiseurs de batailles ou des cuirassés Richelieu et Jean Bart qui sortiront par la suite. Toutefois si son armement surclasse de loin la classe Admiral Hipper (8x203) tout comme de l’excellente catégorie (mais moins excellente que le Dunkerque) Gneisenau (8x280), elle est moins impressionnante que celle des classes Richelieu (8x380mm) ou Repulse (le seul vrai croiseur de bataille moderne de la Seconde Guerre mondiale) de 381. Son armement le fait donc également paraitre comme un compromit.
La plus grande surprise qu’offre le Dunkerque est très certainement son blindage ; il est nettement plus blindé que le Prinz Eugen, le Scharnhorst et par endroit même plus blindé que le Richelieu !
C’est cette grande protection qui lui permettra avec son sister-ship Strasbourg de sortir presque indemne de la trahison de Mers El Kébir, d’échapper au Hood et de survivre à plusieurs attaques aériennes de nos « alliés » britanniques. Son armement anti-aérien était par ailleurs correct pour l’époque (1940).
Quelles mission pour cette classe : tout d’abord dissuader l’Allemagne d’entrer en guerre contre nous, comme toute notre armée (réussite, c’est nous qui sommes entré en guerre contre l’Allemagne ! Dommage que l’armée de terre française n’ait été qu’une dissuasion…) ; faire la chasse aux croiseurs allemands (sa vitesse le lui aurait permit) ; le combat d’escadre, son blindage le rend apte à ce type de combat (à l’inverse du Hood), il aurait probablement eut comme rôle de détruire les croiseurs ennemi (normaux, lourd ou de bataille) et de « tourner la tête » de la formation adverse ; les raids, son armement comme sa vitesse l’autorisait à ce type d’actions que ce soit sur le commerce ennemi, ses ligne de communication maritime (transfert de troupes ou de matériels), ou contre les ports et infrastructures ennemi côtière. A ce titre, son non utilisation contre l’Italie en 40 relève de l’erreur grossière d’un Etat major paniqué, défaitiste ou composé de traitres. Enfin offrir un rajeunissement à la marine française qui ne pouvait plus ce permettre de compter sur des antiquités (même si elles étaient robustes) comme les classes de cuirassés Bretagne (Provence et Lorraine [qui connu une honorable carrière]) ou Courbet (Paris et Océan).
Il est donc des plus dommage que cette classe ne fut pas davantage employée.
Pour résoudre le conflit de la classification des Strasbourg et Dunkerque, je les classerais dans la catégorie des cuirassés légers. En effet, surclassant nettement les croiseurs lourds, n’étant pas des croiseurs de bataille, et étant tout de même un peu trop léger pour figurer au nombre des Richelieu et Bismarck ; tout en étant mieux armé, plus lourd, plus rapide et plus blindé que le cuirassé de poche Graf Spee ; la catégorie de cuirassé léger est celle qui, à mon sens, correspond le mieux à la classe Dunkerque.
PS : les photos suivront ultérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 18:41

Le Dunkerque en 3D:



Superbe photo du Dunkerque:



Le Dunkerque et le Strasbourg à Mers el Kébir (on peut remarquer la bache recouvrant les tourelles avant n°1, pour protéger les équipages des coups de soleil; aulieu de les protéger des anglais...)


La classe Dunkerque en maquette:
http://www.netmarine.net/phpBB/viewtopic.php?t=714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid Marcus
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3452
Age : 24
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 19:30

Tu devrais en profiter pour parler de l'épisode Mers El Kebir plus precisement (je ne sais plus où dans la section j'avais écris quelque chose à ce sujet).

Le ¨Prince of Wales est plus moderne que le Repulse (ou du moin à égalité) pour les navires de la Classe King George V.

Bon article, tu peux faire un résumer des caractéristiques du Dunkerque, une fiche technique.

Question: Quel était l'atitude de Vichy à son égard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Censeur
avatar

Nombre de messages : 2927
Age : 24
Localisation : Frans-Vloandern
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 19:37

J'ai vu Dunkerque je suis tout de suite venu. Razz


Très intéressant, depuis tout petit je m'intéresse aux navires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 20:10

J'ai choisit cette classe précisé ment pour son nom Arkantos Smile ; je traiterai par la suite du Richelieu puis peu etre de Mers el Kébir.

Marcus: le Repulse ne fait pas parti de la classe Kind George V, c'était un croiseur de bataille de la PGm qui fut coulé par les avions japonnais (torpilleur et bombardier) en meme temps que le Prince of Welse, seul le destroyer Tornado réussit à survire au massacre de l'escadre.
Pour la fiche technique, je l'ai incorporé dans mon texte, mais celle de Wikipédia (pour une fois) est correcte.
L'attitude de Vichy à l'égard de toute la marine francaise a été la suivante: ne bougez pas, restez au port! Elle avait juste la mission de se défendre contre les anglais (ce qu'elle réussit à plusieur reprises).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Jeu 28 Jan 2010 - 23:15

Le HMS Repulse fait partie de la classe "renown". Il a un tonnage très élevé (38 000 t) pour un croiseur, à fortifiori sorti en 1916.

Quant au Dunkerque et au Strasbourg, c'étaient les meilleures unités de la flotte française de l'époque. Le fer de lance d'une flotte qui ne comptait qu'un autre cuirassé moderne en service, le richelieu, et un en construction le jean Bart (50 000 t chacun). A l'époque, la marine nationale est très bonne, mais elle manque de navires de ligne :
-classe richelieu : 1 Richelieu (50 000 t),


- Classe dunkerque : 1 Dunkerque (30 000 t), 1 Strasbourg (30 000 t)


-Classe Bretagne : 1 lorraine (25 000 t), 1 Bretagne (25 000 t), 1 provence (25 000 t). Ces navires sont totalement dépassés pour le combat naval.



-classe jean bart : 1 Paris (25 000 t), 1 courbet (25 000 t) ce sont des antiquités



Pour pallier à ces manques, 7 cuirassés sont prévus : le jean bart est fini à 70 %, et on a commencé les travaux pour le clemenceau, qui ne seraj amais achevé

Si ca vous intéresse, je peux vous faire un topic, sur les différentes force navale en 1940 un de ces jours. Je pense qu'on en concluera qu'on a beaucoup (moi le premier) fantasmé sur la marine nationale en 1940 et le rôle qu'elle aurait pu jouer. En réalité, cette marine est très loin de la marine impériale japonaise, de l'US navy (moins moderne au niveau des cuirassés mais bien supérieures en terme de porte-avions) ou le royal navy.
Revenir en haut Aller en bas
Luis Daoiz
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 23
Localisation : En compagnie de la femme de Wellan.
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Ven 29 Jan 2010 - 7:03

Pourquoi pas clems , sa serais interessant :oK:

Tibere , jolie article , je pense comme marcus que tu devrais déveloper le Mers El kebir
Sinon , c'est moi ou tu est acide envers le gouvernement francais d'avant guerre ? :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Ven 29 Jan 2010 - 7:38

Super article ! Je connaissais déjà ce navire, mais pas en détails :oK:


Vive Dunkerque ! :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Ven 29 Jan 2010 - 9:50

Merci pour les photos en plus clems; à mon sens la marine francaise ne s'est pas donné les moyens de ses ambitions en terme de nombre de vaisseaux (et de qualité concernant nos "portes-avions").

Ok Luis, je vais faire un article sur Mers el Kébir en plus de celui sur le Richelieu. Je ferais bien aussi un article sur la politique militaire francaise dans l'entre deux guerre (en collaboration avec d'autre si possible car ca va etre plutot lourd) et tu comprendra alors pourquoi je suis acide (et encore jusqu'à présent je me suis retenu) contre le gouvernement francais d'avant guerre (mais pas seulement contre eux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère
Consul
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 26
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Ven 29 Jan 2010 - 9:52

Aubin59 a écrit:
Super article ! Je connaissais déjà ce navire, mais pas en détails :oK:


Vive Dunkerque ! :lol!:


Et pour la vrai ville des corsaires cheers (ca va, y a pas de maloins dans le coins?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luis Daoiz
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 23
Localisation : En compagnie de la femme de Wellan.
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   Ven 29 Jan 2010 - 10:26

Si quelqu'un veux une intro de 3 pages oppen sur le traiter de versailles avec référence au articles , il est tout chaud tout pres depuis 2 semaines ^^

Je peux me charger de la politique du Reich , j'ai un jolie nombre de "belle phrase" de conclusion dessus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La classe Dunkerque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La classe Dunkerque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» panoplie de classe
» Reroll, quelle classe?
» Classe PHP pour les alertes GMAIL
» [La classe !]
» Classe MB : quelle est selon vous la meilleure Moto?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | Stratégie