AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)   Mer 7 Juil 2010 - 12:47

(je prend les noms en français, sans tenir compte de la prononciation)

Déjà une carte montrant l'expansion du dai viet (orange : dai viet au Xe s, jaune : au XIe, vert clair : XVe, vert foncé : XVIe, gris foncé : XVIIIe, la chau et dien bien phu : XIXe)


le royaume du Dai viet a pris son indépendance en 938 grâce à la victoire de Ngo Quyen sur les chinois à la bataille de Bach Dang. Dès sa mort, la guerre des 12 seigneurs éclate, et dure de 945 à 967. La Dynastie dinh apparaît, et fonde la première capitale de Hoa lu dont vous voyez ici un temple :


Néanmoins, querelles et dynasties se succèdent jusqu'en 1009. A ce moment, un officier de la garde royale, Ly Cong uan est appelé au pouvoir (ile ne le prend pas lui-même) devient l'empereur (ou roy, ce n'est pas tout à fait clair en français) Ly thai to. Il décide de changer de capitale, et donc de trouver un lieu hospitalier pour l'accueillir. La légende veut qu'il vit un dragon à l'emplacement de l'actuelle capitale de Hanoï et y fonda donc sa capitale, Thang Long (le dragon ascendant). En réalité, cette ville était idéalement placée, dans le delta du fleuve rouge et à proximité de celui-ci (or l'intérieur des terres étant très montagneux, une grosse partie de la population actuelle du nord-vietnam reste concentrée dans le delta). En revanche, le fleuve était l'un des plus dangereux du monde, et donc des digues furent construites pour le contenir (ce qui n'empêcha pas un certain nombre d'inondations dans la ville).

Ly thai to est largement vu comme le fondateur du vietnam moderne : il créé les premiers examens pour le recrutement des fonctionnaires, construit des digues pour protéger sa capitale et les provinces productrices de riz, établit un nouveau système de taxation et favorise l'émergence du bouddhisme comme religion. Voici dont ly thai to (statue à hanoï):



L'armée s'organise également à cette époque, de manière décentralisée : les villages organisent des milices qui s'entraînent régulièrement, et qui sont commandés par des "princes" (non des nobles au sens occidental, mais des potentats et administrateurs locaux). Les art martiaux et la tactique militaire sont largement enseignés. De cette façon, une armée de 100 000 hommes peut être rapidement mobilisée (au XVe s ce sera un maximum 250 000 hommes). De fait, la dynastie ly, notamment menée par la général Ly Thuong kiet, remporte deux victoires contre la chine song en 1075 et 1076. La première université du pays est aussi fondée par la dynastie en 1070 (elle ouvre en 76), c'est le temple de la littérature :
entrée :


une cour :


pavillons :


La période des Lys est donc un premier âge d'or, notamment au niveau culturel : la littérature se développe, la première encyclopédie (de 30 volumes) sur l'histoire de l'empire apparaît etc. Enfin, l'empire s'étend déjà vers le sud et les chams.

En 1225 Tran Thu do renverse la dynastie régnante et devient empereur. Il instaure un règne sévère marqué par la chasse impitoyable des principaux Lys. Surtout, différentes intrigues de cour rendent la situation instable, et une révolte issue de la famille impériale doit même être écrasée en 1237. Mais les périls suivent. En 1257, le dai viet devient tributaire des mongols. Mais en 1284, kubilay khan, devenu empereur de chine, lance une autre offensive,et la capitale de Than long doit être évacuée. Toutefois, la guierre se poursuit un an, et les mongols, affaiblis par une guerrilla constante, sont battus une première fois par le général Quang Khai, avant d'être écrasés en 1285 par le grand général Tran Hung dao sur les bords du fleuve rouge. En 1287, une nouvelle invasion sino-mongole d'environ 100 000 hommes est battue : Tran hung dao a tout simplement attendu l'arrivée de leur flotte sur la rivière Bach Dang, et a planté des pieux au fond, pour piéger les navires mongols. Ceux-i, immobilisés, sont instantanément incendiés par de petits navires, tandis que d'autres sont pris d'assaut par de petits groupes de soldats...L'armée sino-mongole est anéantie. Néanmoins, si il parvient à préserver son indépendance par ses victoires, le Dai Viet a l'intelligence de ménager la chine de Kubilay khan en acceptant de payer un tribut. L'empereur de chine reconnaissant l'indépendance du Dai viet a son tour.

La dynastie Tran est aussi marquée par quelques évolutions : le système de taxes est à nouveau réformé, avec l'institution d'une taxe sur la propriété proportionnelle à la taille de celle-ci. Surtout, la culture tran est notamment la littérature est jugée supérieure à celle des lys. Et la langue vietnamienne apparait dans les oeuvres littéraires (alors que le chinois était utilisé à la cour Ly), notamment avec les premiers poemes de Han thuyen (vers 1282) et les premiers poemes patriotiques, notamment ceux du général Tran quoc tuan ou du chancelier (et général) Tran quang khai.

Cette période est également marquée par l'expansion vers le sud : en 1306, le roy du champa donne au Dai viet deux prefectures en échange de la main d'une princesse. En 1312, suite à un incident, les armées vietnamiennes, sous le commandement de Tran quoc chan, envahissent le champa et capturent son roy. Après 1357 et l'avènement de Tran du tong, la dynastie entre dans un fort déclin. En effet, le nouvel empereur est un débauché et un extravagant qui ne pense guère qu'à bâtir. Ils autorisent toutefois l'émergence du theatre, interdit précedemment à la cour. Dans les années 1370, profitant de l'instabilité du Dai viet, le roy du champa Che Bong Nga décide d'attaquer. Il remporte d'abord une série de victoires, notamment la bataille de Do Ban ou l'empereur vietnamien est tué, et assiège deux fois Thang Long en 1377 et 1383. Mais finalement, en 1390, Tran Khat Chan remporte une victoire décisive sur les chams et leur roy chen bong Nga est tué.

Toutefois, cela ne calme pas la situation au sein du Dai viet. En effet, si la vie y est prospère et apparemment tranquille, dans les campagnes, où le pouvoir de l'empereur est lointain (l'empereur gère la situation générale du royaume, l'impôt, la "politique extérieure", la guerre, mais les communautés et villages s'occupent eux-mêmes de leurs propres affaires, notamment grâce à des sortes de conseils. Comme il est dit, l'"autorité de l'empereur s'arrête à la haie de bambou du village"), au sein du palais impérial, les intrigues se multiplient, et la situation est instable. Le haut fonctionnaire Ho Quy Ly est notamment impliqué dans la baisse progressive du pouvoir de l'empereur Tran dans les années 1390 : finalement, il prend le pouvoir de façon violente. En effet, il fait assassiné l'empereur de trois ans qu'il a lui-même installé au pouvoir en 1398 et ordonne en tout l'exécution de 370 personnes dont des membres de la famille royale (et le général victorieux Tran khat chan). En 1400, Ho devient finalement empereur.

tran hung dao :


bataille de Bach Dang :




a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Celtiktom
Censeur
avatar

Nombre de messages : 3260
Age : 22
Localisation : partout où ça emmerde les autres,grâce à EurocardMastercard
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)   Jeu 8 Juil 2010 - 10:46

Comme toujours, un excellent exposé.
Mais pour le coup, là, tu m'en a appris beaucoup (je ne savais pas grand chose sur le Dai Viet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)   Ven 9 Juil 2010 - 13:55

En 1407, les chinois envahissent le pays et capturent l'empereur usurpateur. Mais leur victoire sera de courte durée. Une résistance menée par la famille Tran est certes écrasée en 1413. Mais en 1418, Le loi, un propriétaire terrien assez riche se révolte à nouveau. Après plusieurs défaites; il finit par assiéger la capitale dong quan (= than long ou hanoi). La Chine envoie une armée de 300 000 hommes pour régler la situation. Mais en 1427, à Chi lang, les troupes chinoises subissent une embuscade et perdent leur chef. Finalement Dong quan se rend. Le Loi devient empereur et instaure la dynastie des Le qui va durer officiellement jusqu'à la fin du XVIIIe s (avec interruption). Il remet l'épée qui l'a mené à la victoire à une tortue du lac Hoan kiem dans la ville de Hanoï actuelle. Sous les Les, le bouddhisme perd de son influence, les conseillers sont désormais essentiellement des lettrés confucianistes. La dynastie, d'une manière générale, adopte plus massivement le modèle chinois que celles précédentes, issues d'une acculturation entre une culture sinisée et des éléments proprement indigènes.

Le Loi meurt quelques années après son sacre. Mais Le Thai tong vient lui succéder et il assoit son règne en exécutant son régent. Mais surtout, le grand tournant du siècle est l'accession au pouvoir en 1460 de Le Than Tong, un des plus grands empereurs vietnamiens de l'histoire. Son règne, jusqu'en 1497 marque une apogée dans l'histoire du pays. En 1470, les champs attaquent le Dai Viet. La réaction de l'empereur Tong est rapide : il envoie une armée de 100 000 hommes commandés par les généraux Dinh liet et Le niem. Puis il vient les supporter avec 150 000 hommes de plus qu'il commande personnellement. Une guerre éclair suit : le 5 fevrier 1471, une armée de 30 000 hommes commandée par Le Hy Cat, Hoang Nhan Thiem, Le the et Trịnh Van Sai attaque par la mer les arrières des Chams. Dans le même temps, le général Nguyen Duc Trung écrase le champa. Ses troupes en repli sont anéanties par l'armée de revers de Le Hy Cat. Le 27 fevrier, l'empereur Tong mène lui-même l'assaut contre le principal port des chams, Thi nai. Entretemps, le roy des chams, désespéré, a vu une offre de reddition être rejetée. Du 29 au 3 mars, la bataille pour la capitale champa vijaya (l'actuelle Qui nhon) a lieu. Au bout de 4 jours, elle tombe aux mains des viets tout comme le roy cham. la perte de la ville a couté 90 000 pertes aux chams : 60 000 tués, 30 000 réduits en esclavage. Mais l'empereur tong ne poursuit pas vers le sud, et laisse le champa survivre pour le moment. Ils se contentent de marquer d'une stèle sa nouvelle frontière avec ce royaume. Si celui-ci survit pour un temps, il ne constitue plus une menace pour les viets.

Tong est aussi un réformateur, qui lance une nouvelle série d'examens pour les fonctionnaires, fait la promotion de l'enseignement et abaisse le pouvoir des nobles.

A partir de 1497, la dynastie entre dans un très net déclin. Les mauvais souverains se succèdent jusqu'en 1516, lorsqu'un groupe de généraux dépose l'empereur. Un membre de la famille Le lui succède toutefois. Mais une partie de la cour lui préfère un autre prétendant, Mac Dang Dung. Une guerre civile éclate donc, avant la mort de l'empereur en 1522. Mac Dang Dung devient donc empereur, mais il se heurte aux loyalistes, menés par les deux grandes familles des Nguyens et des Trinhs (menés par Nguyen Kim et Trinh kiem). En 1533, les Macs sont vaincus. L'alliance Nguyen-Trinh place Le The Tong au pouvoir, rétablissant la dynastie Le. Mais désormais, ces deux illustres familles détiennent le pouvoir.

Les Trinhs s'imposent comme la principale force au Dai viet : ils font et défont les empereurs (toujours le les), occupant même la capitale en 1592. Ils parviennent même à déjouer les conspirations menées par l'empereur pour reprendre son pouvoir. Les Nguyens, grâce à leur prestige et leur force, parviennent toutefois à régner sur le sud du Dai viet comme le font les Trinhs au nord. La guerre est donc inévitable. D'autant que une nouvelle arme a fait son apparition : le canon européen. Certes, les armes à feu existent au Dai Viet au moins depuis le XIIIe s, certes des canons modernes existent depuis la fin du XVIe s mais les canons européens sont alors supérieurs aux canons vietnamiens. Dès 1615, les Nguyens ont des établissements produisant des canons modernes de conception inspirée du canon portugais (peut-être le meilleur d'europe) quoique encore inférieur. Dès les années 1660, les canons vietnamiens des Nguyens sont comparables aux meilleurs canons européens. La famille Nguyen en a au moins 200 (c'est le chiffre le plus bas avancé par le néerlandais Van linga, le plus haut étant de 3000, ce qui est peu probable. En 1750, un missionnaire français en comptera environ 1200, mais l'arme ayant été délaissée, les munitions sont trop peu nombreuses et adaptées à cette date). A l'inverse, les Trinhs, se débrouillant moins bien ne produisent que des canons de conception vietnamienne (moins puissants et précis, moins perfomants quoi) et sont donc obligés d'importer les canons européens depuis les indes neerlandaises (indonésie), or ces mêmes canons neerlandais (et les trinhs, contrairement aux nguyens ne font pas l'effort de les fabriquer eux-mêmes) sont inférieurs à ceux de conception portugaise. Au cours de la guerre entre 1627 et 1673, les Trinhs, bien que maitre du coeur du vietnam, d'un territoire plus peuplé et ayant une plus grande armée, ne parviennent pas à percer les fortifications Nguyens au centre du pays, efficacement défendus par une artillerie qui selon un observateur portugais dispose d'artilleurs surpassant leurs équivalents européens à force d'entrainement. Les Nguyens sont même capables, tout en retenant les Trinhs de poursuivre l'expansion vers le sud, anéantissant définitivement le champa et prenant une partie des territoires Khmers.

La guerre ne connait donc pas de vainqueur. Il faudra attendre la fin XVIIIe siècle pour qu'une révolte populaire menée par les Tay son réunifie le pays en battant les deux familles, puis les siamois, puis les chinois. Mais ensuite, les Nguyens reprendront le pouvoir sur l'empire unifié, avant de tomber sous protectorat français dans la seconde moitié du XIXe s. Mais cela est une autre istoire.

lac Hoan kiem ou Le Loi jeta l'épée à une tortue après sa victoire (et ici la tout de la tortue) :


Le Loi :


Le Thanh Tong :


Mac Dang Dung :


guerre entre les Nguyens et les trinhs :



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Royaume du Dai Viet (jusqu'au XVIIe)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit