AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 Armes mérovingiennes: les haches

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhalina
Sénateur
avatar

Nombre de messages : 5611
Age : 30
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Armes mérovingiennes: les haches   Mer 9 Fév 2011 - 19:24

Cet article présente succinctement une des armes les plus retrouvées (avec les scramasaxes et les lances) dans le mobilier funéraire des francs mérovingiens.
Tout d'abord les typologies, puis les exemples de formes retrouvées, et enfin une présentation d'une étude de leur composition.
Les images n'ont pas les droits de l'auteur, si ceux ci veulent que je les retires, je le ferai dans la joie et la bonne humeur!

Bibliographie et copyrights:

- Edouard Salin, "La civilisation mérovingienne"
- Musée de Nancy ( merci à Quentin du clan lothargien pour les photos)
- " Du silex à la poudre", éditions M.Mergoil
- certaines numérisations et propriétés de sources sont celles des membres du Musée itinérant


I Les différentes haches de guerre mérovingiennes et leur classification

La plupart des haches de ce peuple qui nous sont parvenues aujourd'hui ont étés retrouvées en tant que mobilier funéraire dans certaines des tombes d'hommes qui ont étés étudiées et en état de l'être. l'inhumation "avec mobilier" est caractéristique, pour ces lieux et dates, des germains envahissant peu à peu l'empire romain puis le Royaume Romain des Gaules.
Tout d'abord, il faudra différencier deux types de haches : celles utilisées à la guerre, et celles utilisées dans la vie de tous les jours. Ces dernières sont peu représentées, tout du moins dans le contexte des tombes "guerrières".
Ensuite, deux sous types de haches "de combat" sont retrouvées : les francisques, armes de jet ou de corps à corps, avec un fer et un angle par rapport au manche particuliers, et les haches "simples", on les verra plus loin.

La francisque, faussement interprétée (surtout depuis l'emblème pétiniste) dans une forme de hache à double fer ( modèle de hache ayant existé mais , semble t-il, à forte connotation rituelle, ou dans le cadre d'utilisation "maritime" chez les romains) est une hache à fer dysymétrique, on la retrouve dès le début des grandes invasions, et jusqu'au VIème siècle, dans les tombes franques. Notés dans la langue latine comme "bipenis", elle a donné matière à erreurs à tout une flopée de traducteurs..
Les différentes formes de fer de francisques sont repris dans la classification de Hübener ( malheureusement peu disponible au "grand public"..) et les trie selon leur époque,taille, forme générale, degré de finition.. ( je ne l'ait jamais eut que fragmentée sous les yeux, future acquisition donc ^^)

Pour les auteurs antiques, on pourra citer Virgile, qui disait " Il est de coutume Teutonique de lancer les haches" ( "Teutonico ritu soliti torquere cateias", Enéide, VII) Ou encore Sidoine Apollinaire, qui vante "l'habileté au lancé au travers des airs leur hache rapide, et à déterminer le point ou elles frapperont" des francs ( panégyrique de l'empereur Majorien)

L'apparition de la francisque a été sujette à débat.. En occident, la hache de combat courte et trapue des germains, dans les Gaules aussi, diffèrent nettement de la francisque. Elle semble en fait apparue au Vème siècle. Les interprétations du mot "bipenis" ont aussi aidées à confondre les usages et lieux..
Des études faites sur des gravures celtiques orientales tendent à faire penser à la forme particulière des francisques... Et , comme pour les lames longues de l'époque, quelque origines orientent vers la Norrique, contrée de forges de qualités sous l'emprise celtique, romaine puis germanique..




Les haches de combat symétriques remplacent peu à peu les francisques, et on arrive à des armes que l'on ne lance plus sur l'ennemi. (ou alors avec un mauvais effet, mais on en voit plein chez les pictes et vikings, grâce à hollywood !.. ^^)

II Exemples visuels de haches mérovingiennes: francisques et hache de combat rapproché

III Approche physique du combat à la francisque (in "La Civilisation mérovingienne"; E.Salin)

Dans les tomes de E. Salin, le troisième précisément, on retrouve un schéma explicatif sur la mécanique de la francisque, que je vous met ici:



Pour que le jet soit efficace, certaines conditions doivent être présentes : la forme de l'arme notamment.
La première est une arme "classique" (en bas sur le dessin), si le coup est bien porté, il n'y a pas de ligne de rupture au point A, mais si on lance l'arme, avec la rotation nécessaire, on obtient, (dans le cas ou le lancé aboutit à la perforation de la cible par le fer) un mouvement de port-à-faux, le manche tendant à venir s'écraser contre la cible, et occasionnant une rupture en A. Pour l'éviter, il faudrait que le tranchant entier vienne au contact, et ceci n'est pas possible avec une rotation. ( notons aussi que la pénétration d'une pointe est meilleure que celle d'un tranchant)

Passons au second dessin: l'engin de jet théorique. La pointe pénètre bien dans la cible, mais l'angle de 135° idéal empêche cette arme de servir à frapper au corps à corps...

Le dessin du haut reproduit une francisque typique : conçue pour le jet et la frappe, elle fait la moyenne des deux et offre plus de résistance dans chacun des deux cas.
Sur ce modèle, un petit renfort métallique sur l'arrière du manche permet d'éviter la fracture la plus commune du manche ( je l'ai testé personnellement, et c'ets assez ennuyeux de remplacer le manche à force ! )
L'angle de 115° dégage bien le tranchant et la pointe de perforation, qui ne sert pas, contrairement aux âneries que l'ont voit souvent , "spécialement à percer de la maille", ni "a faire des coups venant du bas"... (même si on peut s'amuser à le faire..)
Le poids de l'arme, allant de 300 a 900 grammes, fera qu'on pourra lancer la hache avec plus ou moins de précision sur de longues distances.
La vitesse de rotation de l'arme intervient dans la force de lancé, et est démultipliée par elle même, et la masse a un effet inverse: il réduit la vitesse de rotation et donc la distance utile de lancé, voir la précision.





Procope raconte l'effet d'une telle arme : " avec une maitrise singulière, cuirasses et casques mis à part, elle devait avoir des effets de fracassement des cranes et boucliers (qui sont, à l'époque, et même plus tard, fait de lattes de bois entrecroisées et bombés pour les plus riches, mais le plus souvent droits et fait de planches assemblées, plus ou moins recouvertes de tissu/peaux, et cerclées de cuir/peaux durcies). (in " De bello Gothico", procopuis, ed Haury, 1925)



IVArmature et composants des fers de haches mérovingiens:

Le schéma général de fabrication des francisques semble être celui ci :



Compte tenu des possibilités de forge de l'époque, et des lieux de fabrication (on est loin des fabricae armatura de l'empire), la fabrication ne se fait pas comme les répliques modernes, coulées d'un bloc. Avoir de grandes plaques d'acier semblait assez ardu en général, sauf pour quelques forgerons expérimentés et très compétents. on en vient alors à des fers de hache formés de différentes parties.


Si on regarde mieux la composition de ces fers, on se rend compte qu'ils sont souvent formés de plusieurs lames d'acier, et on pourrait songer à des produits fabriqués depuis des 'morceaux" de métal et travaillé ensuite, du à l'incapacité d'avoir de "beaux morceaux pour les faire" dès le départ..
En fait, on se rend compte qu'une des caractéristiques d'un fer de hache, et plus encore pour une francisque, va être, comme pour une épée, sa flexibilité et son élasticité ( ne vous attendez quand même pas à pouvoir en plier u_ne à la main ! ).
Ces deux composantes vont aider à absorber le choc.





On voit, dans le tranchant, une pastille d'acier très carburé, et donc trempé, (unités : Br = Brinels) offrant un corps dur, sur certaines il semble que cette pièce ait pu être "rapportée", comme les tranchants des épées longues mérovingiennes damassées..

En fait,; le fait que l'ouvrier typique de forgeronnerie ait du mal à étaler de grandes masses d'acier a aidé la francisque a être une arme de qualité, et on a souvent abouti à un fer de hache de type "feuilleté", elle alterne élasticité des bords et dureté du tranchant..

Étude chimique des composants des fers: (E.SALIN)
Elles montrent les composants des métaux utilisés (en dehors du pourcentage de carburation du fer) et la résistance du métal étudié.
(partie assez scientifique sur l'étude des aciers, leur terminologie, ect.. du troisième tome de Salin)

les résultats par rapport aux aciers des années 1950 montrent que les élasticités des francisques sont moins bonnes, mais la résistance à la rupture est satisfaisante, tandis que l'élongation est supérieur aux aciers dits "modernes", tandis que les tranchants sont plus durs, plus résistants à la rupture, une limite élastique plus haute, mais un allongement moins bon.




Deux techniques de fabrication s'affrontent en fait: l'une est fondée sur la juxtaposition de petits morceaux de métaux de nuances différentes, par soudure, et l'autre repose sur l'emploie de masses plus importantes de métaux de nuances comparables.
Un point négatif concerne les teneurs en phosphore élevées, qui n'élèvent rien au bon niveau général des aciers mérovingiens comparativement à ceux de leurs voisins de l'époque, bien que les variantes régionales fassent varier parfois de beaucoup la qualité des armes...

Pour plus d'infos :
- persée, très bon site d'archéo
- les livres cités
- Le site du collectif franc ( http://collectif.francs.free.fr/forum/index.php)
- le site du musée itinérant: ( pub pour ma troupe Wink http://www.musee-itinerant.org/site/)


A venir : un article sur l'épée longue mérovingienne et un sur les lances/framées/angons, si ça vous dit...

________________________________________________
http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#

Aux autistes de l'orthographe, de la syntaxe et de la grammaire, je dirai que cette absence de respect pour ce qui représente la plus basique des communications démontre leur absence de capacité de réflexion, induit par un trouble de l'ego certain et grave....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#
Hames
Consul
avatar

Nombre de messages : 1417
Age : 26
Localisation : Angers
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Armes mérovingiennes: les haches   Dim 13 Fév 2011 - 12:38

En parcourant ton post, je me suis demandé pourquoi l'usage de la francisque fut-il abandonné?

Arme pas assez puissante? Changement de la technique de combat?

Pourquoi? Pourquooooiiiiii?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arzgluf
Edile
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 23
Localisation : Entre les deux poches de mon pantalon
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: Re: Armes mérovingiennes: les haches   Dim 13 Fév 2011 - 13:16

Woua, excellent article tout à fait intéressant :p bravo à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhalina
Sénateur
avatar

Nombre de messages : 5611
Age : 30
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Armes mérovingiennes: les haches   Dim 13 Fév 2011 - 13:59

Merci ^^

Bah, la francisque, abandonnée.. NON! je l'utilise encore !! Na !!

A mon avis, c'est corolaire à l"appauvrissement de la Gaule : perdre une francisque coute cher... et ya plus d'empire romain ou choper du metal et tout..
Ou alors, avec l'arrivée d'armures un peu plus partout, ça faisait moins de dégâts.. (tu me dira, les romains avaient aussi des armures..)

On peut aussi imaginer qu'une population franque diluée dans une gaule galloromaine s'est peu à peu moins mise aux exercices de tirer des haches et autres subtilités, d'ou un abandon de l'arme parce que, franchement, quant on s'en sert moyennement, ça moyen moyen.. Smile

________________________________________________
http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#

Aux autistes de l'orthographe, de la syntaxe et de la grammaire, je dirai que cette absence de respect pour ce qui représente la plus basique des communications démontre leur absence de capacité de réflexion, induit par un trouble de l'ego certain et grave....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes mérovingiennes: les haches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes mérovingiennes: les haches
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit