AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSiteBoutique

Partagez | 
 

 La Convention Nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
{Ior el}
Censeur


Nombre de messages : 3955
Age : 23
Localisation : En Isère
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: La Convention Nationale   Jeu 23 Juin 2011 - 10:14

La Convention Nationale



"Qui voyait l'Assemblée ne songeait plus à la salle. Qui voyait le drame ne pensait plus au théâtre. Rien de plus difforme et de plus sublime. Un tas de héros, un troupeau de lâches. Des fauves sur une montagne, des reptiles dans un marais. Là fourmillaient, se coudoyaient, se provoquaient, se menaçaient, luttaient et vivaient tous ces combattants qui sont aujourd'hui des fantômes." (V.Hugo)

Nous sommes le 1er janvier 1794. La France, qui quelque mois auparavant semblait prête à s'effondrer, dû moins la république, s'est relevée et le territoire national est quasiment entièrement libéré des armées étrangères. Les insurgés Vendéens ne sont plus une force organisé, après leurs défaite sept jours plus tôt à Savenay. Ils sont relayés dans tout le nord-ouest du pays par la guérilla des chouans, mais ceux-ci ne représentent plus un grand danger pour le régime. C'est le temps de l'audace et des offensives militaires, d'autant plus que des dissensions commencent à apparaître dans la coalition. Ces mots de Barère : " la France n'est plus qu'une grande cité assiégé" sont désormais bien dépassés. Une politique, une psychologie de guerre s'étant installée, la province et surtout la capitale sont plongées sous le régime de la Terreur. La justice est rendu par des tribunaux d'exceptions, sans possibilité de cassation ni d'appel. Chaque grandes villes ont a un. Le pouvoir est de jure exercé par une assemblée officiellement élu au suffrage universelle, mais est en réalité détenus par une puissante minorité de député. Leurs pouvoirs se concrétise dans le comité de salut public, créé le 6 avril 1793 et que dominent les avocats Maximilien Robespierre, Jacques Nicolas Billaud-Varenne et dans une moindre mesure Bertrand Barère, surnommé respectivement le rectiligne, l'incorruptible et l'anacréon de la guillotine. Deux autres factions, parfaitement opposées, montent elle aussi en puissance : les indulgents, menés par George Jacques Danton et les hebertistes, courant de l'exagération révolutionnaire, représentés par le journaliste et pamphlétaire Jacques René Hebert. L'équipe gouvernementale est divisée face à ces deux mouvements, Robespierre soutenant les Dantonistes tandis que la seconde est appuyé par Billaud Varenne et son ami dramaturge Jean-Marie Collot, récemment rentré de mission de Lyon. Ce conflit faillit provoquer la chute du comité, ce qui provoque en retour le scellement d'un pacte entre les commissaires, le 26 Décembre. Ils se posent dés ce moment en arbitre de la vie politique. Du côté du religieux, notons que la déchristianisation se poursuit, malgré le décret confirmant la liberté des cultes, rendu le 29 décembre. Ce processus est enclenché, encouragé par certains représentants en mission ou autorités locales, qui prônent le culte de la raison et beaucoup moins par l’exécutif, qui se méfie grandement de cet "athéisme aristocratique". Le comité de salut public, si puisant soit-il, assoit sa légitimité sur le vote mensuel de la Convention Nationale. Celle-là seule peut promulguer les lois. Si le comité est le bras de la Révolution, la Convention en est là tête. Son activité législatif est formidable ; elle vote un décrets par heure ! Ses séances sont quotidiennes et souvent assez imprévus, car elle navigue entre les neccessité du moment, de l'impératif de la petite échéance et le travail du long terme, parce qu'elle a globalement conscience de labouré une terre fertile pour la liberté et d’ensemencé le bonheur.

Principe et règles du jeu

Dans ce MV, vous incarnez chacun un député (imaginaire ou réel) siègant à la Convention Nationale. Votre but sera soit d'oeuvré pour votre faction, soit pour votre gloire personnelle ou même pour la France, la république ou un retour à la royauté. Mais méfiez vous, la Terreur règne, les espions sont légions et les gens jacassent et dénoncent facilement. Bref, vous êtes libre de vos mouvements, à condition de rester discret et d'agir dans le furtif à moins de soutenir sincèrement le régime en place. Mais.. tout change et vos protecteurs peuvent eux aussi tomber, vous entraînant dans leurs chutes.Vous devrez donc manœuvrer de façon.. raisonné. Vous pourrez vous unir à un courant politique, en combattre d'autre ; n'hésitez pas à calomnier, à propager de fausse rumeur où même à espionné ou assassiné ...Il s'agit d'un jeu de fourbe.
Au cours du jeu, vous serez appelé à remplir des missions, qui vous tiendrons de fait éloigné du jeu durant un ou deux tours mais qui augmenteront votre prestige ou votre... Bourse (oui oui, les pillages rendent bien). En outre, vous pourrez vous présentez tous les deux tours comme candidat au comité de salut public ou le comité de sûreté général. Dans celui-ci, vous aurez une grande main-mise sur la police politique.

Remarque : En cas d'arrestation de votre député, sachez que rien n'est perdu, la Convention devant vous accuser formellement et le tribunal révolutionnaire vous juger.

Pour s'inscrire, il faut construire la fiche de son personnage :

Nom et prénom :
Date de naissance (jour, mois, année) :
profession :
Caractéristiques (trois bonnes, trois mauvaises) :
Courant politique officiel :
Courant Politique officieux (là ça se passe par message privé, ben oui, c'est secret)
Résumé historique de votre personnage (que vous pourrez me dévoilez par message privé)

Vos stats

A chaque tours, vous recevrez en privé les informations suivantes :

Les noms, prénoms, âge, profession, parti politique affiché et secret, vos traits de caractères, votre réputation auprès de la population parisienne et national, ainsi que votre rapport envers le reste de la Convention, le Comité de Salut Public et le Comité de Sûreté général. Et j'oubliais, votre argent.

Remarque : les réputations et rapports sont notés de -5 à 5. Au niveau zéro, on vous ignore totalement.


Liste des courants politiques

Royaliste (ultra conservateur et réactionnaire)
Girondin réactionnaire (républicain très conservateur)
Girondin progressiste (républicain oeuvrant pour une politique social, mais se méfiant de la Capitale et prônant une décentralisation poussé)
Plaine molle ou attentiste (Droite conservatrice mais qui soutient le parti dominant par stratégie ou par peur)
Plaine républicaine : (qui se rapproche sensiblement de la gauche, des montagnards)
Montagnards (républicain et jacobin - choisissez entre robespierriste et dantonistes)
Montagnards Ultra (républicain fanatique et extrémiste)

Il est possible d'inventer son propre courant politique.



Les règles risquent un peu d'évoluer au cours de la semaine.


Bon Jeu !













Dernière édition par {Ior el} le Jeu 23 Juin 2011 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhalina
Sénateur


Nombre de messages : 5611
Age : 29
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Jeu 23 Juin 2011 - 10:19

*e à "national" Wink

________________________________________________
http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#

Aux autistes de l'orthographe, de la syntaxe et de la grammaire, je dirai que cette absence de respect pour ce qui représente la plus basique des communications démontre leur absence de capacité de réflexion, induit par un trouble de l'ego certain et grave....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wiomade-de-compendio.over-blog.com/#
Byzas le Divin
Censeur


Nombre de messages : 3107
Age : 22
Localisation : Partout car il est Omnipotant
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Jeu 23 Juin 2011 - 16:03

Nom et prénom : Godefroy de Enghein les bains
Date de naissance (jour, mois, année) : 05 mars 1764
profession : Noble/bourgeois(marchand)
Caractéristiques (trois bonnes, trois mauvaises) : Vertueux + Politicien + Déterminé + Esprit fermé - Xénophobe - Très religieux -
Courant politique officiel : Girondin Progressiste
Résumé historique de votre personnage:
Née à Paris fils du duc d'enghien et d'une bourgeoise, il est donc le prétendant au trône de la France mais son éducation le rend plus républicain que royaliste, le siècle des lumière transparé énormément dans cet homme.Beaucoups de républicain ne l'aime pas à cause de son sang mais il a reussi a être dans la Convention Nationale. Il est girondins progréssiste car il trouve que le fédéralisme est beaucoups plus intéressant que le centralisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalwar.superforum.fr/index.htm
[Raft_Wars]
Prêteur


Nombre de messages : 669
Age : 19
Localisation : Condate
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Jeu 23 Juin 2011 - 16:10

Nom et prénom : Hippolyte De Fenoyl
Date de naissance (jour, mois, année) : 19 Juillet 1763
profession : Général
Caractéristiques (trois bonnes, trois mauvaises) : Stratège, Orateur, Politicien/ Mauvais Administrateur, Discret, Noble
Courant politique officiel : Girondins Réactionnaire
Courant Politique officieux (là ça se passe par message privé, ben oui, c'est secret)
Résumé historique de votre personnage (que vous pourrez me dévoilez par message privé)
Hippolyte de Fenoyl, est un Général de l'armée, d'origine de la petite noblesse bretonne ayant fait ses classes a Rennes, il grimpa peu à peu les échelons de l'armée pour devenir général. Malgré son ascendant noble, il fut très intéressé par les idées révolutionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
{Ior el}
Censeur


Nombre de messages : 3955
Age : 23
Localisation : En Isère
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Jeu 23 Juin 2011 - 16:57

Pour vous mettre dans le bain de la Convention : Les fondateurs de la république

Et son histoire jusqu'au 1er Janvier 1794 : La Convention Nationale


Je ne vous demande pas des les apprendre par coeur ; mais je vous conseille de les consulter de temps en temps afin de vous imprégnez de l'atmosphère de la Salle des Machines. Bien comprendre l'histoire de la Convention ainsi que son âme est vivement recommandé pour jouer sereinement, éviter les erreurs historiques (la situation politique du 1er Janvier 1794 n'étant pas la même qu'en février ou en mai) et vous donnez des idées pour l'évolution de votre personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Raft_Wars]
Prêteur


Nombre de messages : 669
Age : 19
Localisation : Condate
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Lun 25 Juil 2011 - 14:39

Up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Convention Nationale   Aujourd'hui à 5:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La Convention Nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convention nationale , le réveil des guerriers
» Convention Nationale de Jeux d'Histoire 14 & 15 janvier
» Convention Supaéro (Toulouse)
» CONVENTION FONTAINEBLEAU le 09/10
» Convention Perpignan - 15/17 mai 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L’Agora :: Roles Players-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit